Crédit

En savoir plus sur le rachat de crédit hypothécaire après une séparation

Dans la vie d’un couple, on constate certainement des bouleversements après la survenance d’une séparation. Toutes les dépenses qui étaient assurées à deux reviennent à la charge d’une seule personne. Ce n’est pas alors évident que celle-ci puisse s’en sortir. Pour se faire aider, il peut souscrire un rachat de crédit hypothécaire. Que faut-il savoir donc à propos de cette solution ?

Les effets d’une séparation sur un rachat de crédit hypothécaire

Lorsqu’un ménage subit un divorce ou une séparation, c’est le budget de chaque partie qui connaît des modifications. L’implication directe d’une telle décision est que tous les crédits doivent être redistribués.

Consultez cette page pour bénéficier de plus de renseignements.

La situation devient plus complexe lorsque les anciens partenaires ont souscrit un rachat de crédit hypothécaire en commun lors de l’acquisition de leur bien d’habitation. En effet, avec ce type d’emprunt, chacune des deux parties est co-emprunteuse.

De ce fait, chacune d’elles se porte caution jusqu’à ce que le crédit immobilier touche à sa fin. Il est donc évident qu’en cas de séparation le crédit soit désolidarisé avec l’accord de la banque. Cela voudra simplement dire que ce sera désormais une seule personne qui se chargera du remboursement de la dette.

En ce qui concerne le partage d’un bien immobilier, les deux parties ont généralement trois alternatives qui s’offrent à elles. Pour commencer, ils peuvent procéder de la manière la plus simple possible.

Sur ce, ils vont procéder à la vente du bien à un montant convenable. Après la vente, chacun des ex-époux entrera en possession de ce qui lui revient de droit, et, bien entendu, après avoir soldé le reste de l’emprunt.

À propos de la deuxième possibilité, il va falloir que les deux parties fassent preuve d’une bonne entente. En effet, si elles sont d’accord, elles peuvent tout simplement garder le bien en indivision.

La dernière option est la solution extrême. Cela consiste pour l’une des deux parties à obtenir la propriété du bien à elle seule. Dans ce cas, elle se doit de racheter la part de son conjoint à travers le rachat de soulte.

Regroupement de crédit hypothécaire : comment faire le partage d’un bien immobilier par rachat de soulte après une séparation ?

Le rachat de soulte est une opération qui intervient en situation de séparation ou de divorce. Il consiste, pour l’un des conjoints, à vouloir garder le bien immobilier acquis en commun.

Pour qu’il puisse atteindre cet objectif, il doit alors verser la part de son ancien partenaire. Cependant, il se doit de respecter certaines étapes afin de ne pas trahir l’autre.

Cela concerne surtout l’étape de l’estimation de la valeur du bien. Pour qu’aucune des parties ne se sente lésée, il faut que le prix de vente de l’immeuble soit bien fixé. Il est d’ailleurs conseillé de faire appel à un expert en immobilier pour mener à bien cette tâche.

Une fois l’estimation achevée, il sera possible de déterminer la valeur de la soulte à racheter. Raison pour laquelle il ne faut pas négliger cette étape.

Cependant, il est important de noter que le rachat de soulte dépend aussi de la banque en question. En effet, l’organisme peut refuser de donner son accord pour cette opération.

Puisque le crédit était contracté sur la base de deux salaires, l’établissement de prêts peut toujours rejeter la proposition si elle estime que seul, le conjoint ne pourra faire face au remboursement. Pour que le rachat de soulte soit possible, il faut donc que celui-ci présente un profil moins risqué.